Un maire qui se sert des réseaux sociaux pour communiquer

C’est ce à quoi s’emploie Antoine Vielliard, le maire de Saint-Julien-en-Genevois depuis plusieurs années déjà. En effet, cette petite commune de Haute-Savoie a la particularité de partager ses frontières avec Genève, faisant d’elle une ville comptant un nombre important d’administrés vivant en France et travaillant en Suisse.

 

Une situation particulière

 

Face à un tel constat, Antoine Vielliard tente de redynamiser sa ville afin de ne pas la voir reléguée au rang d’une ville-dortoir. Il tente donc de fluidifier un réseau routier saturé en créant des lignes de transports en commun supplémentaires, de restaurer un lien social en réhabilitant des monuments comme l’église de Thairy pour laquelle des projets culturels sont à l’étude, et de redynamiser le centre-ville.

 

Faire entendre sa voix au-delà de la frontière

 

Mais Antoine Vielliard garde un œil critique à l’égard de sa grande voisine suisse, lui incombant une part de responsabilité dans les difficultés que vient à rencontrer Saint-Julien. Il s’exprime donc au travers des réseaux sociaux pour faire entendre sa voix : Facebook, Twitter, LinkedIn, ainsi que tous les sites d’informations susceptibles de toucher une majorité d’intéressés. Il s’exprime sur sa position face à Genève, sur les travaux entrepris par la municipalité ainsi que sur ses positions en matière de politique nationale.